Dépasser les limites physiques

Libre de creuser ce que j’ai. J’ai une conscience, je peux explorer cette conscience pendant des années, jusqu’à la rendre suraiguë, éveillée. Et capable d’une certaine distance vis-à-vis des désirs et des comportements que mes neurones miroirs me poussent à imiter. […Il faut] “se libérer du connu”, c’est-à-dire de tous les conditionnements et fanatismes dont nous avons été contaminés, de tous les mimétismes rivaux qui jalonnent notre existence et nous imprègnent.

Tiré de “Votre cerveau n’a pas fini de vous étonner”, propos de Jean-Michel Oughourlian recueillis par Patrice Van Eersel, Le Livre de Poche, 2015

2018-05-27T15:09:02+01:00Par |Bonheur, Esprit, Homme, Livres, Sagesse|0 commentaire

De cause à effet

Je crois bien que chez moi la paresse est venue avec la souffrance.
Mais si la seconde laisse toujours planer son ombre, j’ai fait de mon ombre la première.

2017-12-11T09:27:08+01:00Par |Vie|0 commentaire

Autres temps, autres mœurs

Tous les régimes ont cherché, un jour, à empêcher le peuple d’accéder à l’information pour mieux le contrôler.

Aujourd’hui c’est l’inverse. On nous noie sous l’information pour mieux nous diviser et nous empêcher d’y voir clair.

Comme quoi deux extrêmes mènent souvent au même résultat.

2017-11-13T10:50:24+01:00Par |Communication, Médias|0 commentaire
Aller en haut